Recette préventive de la grippe pour tonifier les souffles défensifs weiqi :

Dans une marmite mettre 1 carcasse de poulet dans 1,5 l d’eau, ajouter 1 pouce de gingembre, 2 c à s de riz basmati. Porter à ébullition, rajouter 2 carottes, céleri rave, poireau, un peu de blettes (Pomme de Terre et courgettes sont contre-indiqués). Faire cuire pendant 2 heures. En fin de cuisson, enlever la carcasse, les carottes et le céleri, puis passer et servir avec de la ciboule hachée fraiche si possible.

Prendre 1 fois par semaine pendant 1 mois puis 1 fois par quinzaine jusqu’à fin février (ou + s’il fait froid). Possibilité de faire le fond avec la carcasse, congeler et décongeler doucement pour refaire la soupe avec des légumes frais.

Le poulet tonifie le yang de la Rate, et la carcasse, le Jing des Reins. Les carottes tonifient la Rate, le Poumon, et le Foie (saveur douce et nature neutre). Le céleri-rave agit sur Foie, l’Estomac, Poumon, et la Vessie (favorise la diffusion, la circulation du qi dans la couche de protection taiyang, il limite les échappements des liquides organiques et du qi). Le gingembre, plante aromatique piquante, favorise les ouvertures des orifices (poumons et peau), légèrement sudorifique, il harmonise le Foyer médian (Ra/Es). Le poireau tonifie Poumon, Rate et Estomac, et Gros intestin et Vessie, il soutient l’élimination du Foyer inférieur. Les blettes équilibrent la recette qui est un peu chaude, car de natures fraîches elles drainent les chaleurs toxiques  éventuelles au niveau de la peau. Le riz basmati harmonise le Centre, par-là Rate et Estomac et favorise l’assimilation des essences. Enfin, la ciboule (tige creuse) mobilise les stagnations de froid internes, stimule le yang qui diffuse vers l’extérieur surface, haut et bas (+ intérieur / extérieur si on met le bulbe et les radicelles de la ciboule).

Bonnes fêtes de fin d’année à vous tous.

Nous nous retrouvons le 19 janvier prochain pour la présentation du calendrier énergétique par le Docteur Martine Espouy.

RSS